EOS

Cela fait plus de 2 ans et demi que l'EOS est installé à NOLLET.
1re installation libérale en France, ces 2 ans nous ont permis de parfaitement maitriser cette technique et d’en apprécier tous les jours l’importance dans notre activité ostéo articulaire spécialisée. L’arrivée de nouveaux logiciels, d’une meilleure présentation des résultats d’examens EN 2011 a permis d’en améliorer encore le fonctionnement.
L'EOS est un  système d'imagerie 2D/3D ultra basse dose. La recherche des réductions des doses d'irradiation est un soucis permanent pour notre équipe, auquel répond parfaitement l'EOS dans le cadre de ces bilan spécifiques avec grands clichés.
L’apport des reconstructions, des mesures 3D est devenu indispensable en pratique courant
Elle constitue une avancée majeure dans le diagnostic, le suivi et le traitement de pathologies de l'appareil locomoteur, notre  spécialité, comme la scoliose, les mensurations et l'évaluation des déformations des membres inférieurs.
L’avantage essentiel de cette technique est, pour la première fois, de diminuer de façon drastique la dose d’irradiation reçue par le patient.
EOS: MINI DOSE ET MICRO DOSE
1re installation libérale en France, ces 5 ans nous ont permis de parfaitement maitriser cette technique et d’en apprécier tous les jours l’importance dans notre activité ostéo articulaire spécialisée.

L'EOS est un  système d'imagerie 2D/3D ultra basse dose. La recherche des réductions des doses d'irradiation est un soucis permanent pour notre équipe, auquel répond parfaitement l'EOS dans le cadre de ces bilan spécifiques avec grands clichés. L’apport des reconstructions, des mesures 3D est devenu indispensable en pratique courant
Elle constitue une avancée majeure dans le diagnostic, le suivi et le traitement de pathologies de l'appareil locomoteur, notre spécialité, comme la scoliose, les mensurations et l'évaluation des déformations des membres inférieurs.
L’avantage essentiel de cette technique est, pour la première fois, de diminuer de façon drastique la dose d’irradiation reçue par le patient.
Depuis, l'EOS a évolué et a séduit nombre de sites en France comme à l'étranger.

Notre activité quotidienne, à l'origine était plus centrée sur l'adulte voir des personnes plus agées, corpulentes, pour la quelle la micro dose ne s'imposait pas lorsqu'elle est apparue en 2014. 
De plus en plus, la demande d'examens sur des patients jeunes voir très jeunes augmente. On connait la plus grande sensibilité de cette population jeune aux radiations ionisantes médicales excessives, telle qu'on peut le voir dans le suivi des scolioses, idiopathiques ou non.

La Micro Dose a permis de réduire à nouveau  de 5,5 à 7 fois moins l'irradiation, elle même réduite de l'EOS en utilisation habituelle, ce qui permet d'être maintenant 45 fois moins irradiant qu'en radiographie numérisée classique.

C'est un progrès majeur que nous nous devons d'offrir à nos jeunes patients. La Micro Dose altère modéremment la qualité intrinséque de l'image, mais cette dernière reste largement suffisante et de fiabilité identique pour le suivi des courbures rachidiennes, les mesures 2D et 3D,  comme l'ont démontré des études récentes. On ne peut cependant appliquer la micro dose à tout le monde. Mais dés que c'est possible, on l'utilise notamment pour le bilan des membres inférieurs, les gonométries, les clichés dynamiques en bending, chez les sujets adultes fins...

Dans tous les cas, le but poursuivi depuis plusieurs années est de s'adapter et d'offrir le meilleur examen tout en étant le moins irradiant possible, pour une qualité dagnostique constante, repectant les principes de l'ALARA ( aussi bas que raisonnablement possible )

  • Prendre rendez-vous

    • Le lien ci-après vous permet d'accéder à notre module de prise de rendez-vous

  • Généralités EOS

    • Technique

      Technique

      Cette invention française est basée sur des techniques brevetées de détection des particules issues des travaux de Georges CHARPAK (Prix Nobel de physique en 1992). Elle est développée par la société Biospace Med devenue depuis EOS Imaging. Elle constitue une avancée majeure dans le diagnostic, le suivi et le traitement de pathologies de l'appareil locomoteur, notre spécialité, comme la scoliose, les mensurations des membres inférieurs.

      Il s’agit d’un système d’imagerie bi plan à basse dose qui permet d’acquérir de façon simultanée des clichés de face et de profil en position debout, soit du corps entier, soit sur des zones segmentaires comme le rachis en entier mais également du bassin, d’un fémur, des genoux, ou de la totalité des membres inférieurs.

      Ce système est constitué d'un bras en C se déplacant verticalement, sur lequel sont montés 2 chaînes d'acquisition orthogonales, chacune d'entre elles étant composée d'un tube de rayon X et d'un détecteur.

      De part la simultanéité et la stricte orthogonalité des images de face et de profil, un logiciel dédié permet de réaliser une modélisation tridimentionnelle des enveloppes osseuses des différentes structures anatomiques du patient en charge, dont découle le calcul automatique de divers paramètres cliniques.

      Les indications privilégiées vont porter d’une part sur le rachis, d’autre part sur les membres inférieurs.

      FICHE DE RENSEIGNEMENT

  • EOS ET LE RACHIS

    • GRANDS CLICHES EOS

      GRANDS CLICHES EOS



      A l'état normal, le rachis est équilibré, de face comme de profil, permettant des efforts minimes sur le plan musculaire pour conserver la position debout, comme assise...
      L'EOS permet des grands clichés corps entier ou du rachis entier, avec une qualité remarquable, permettant aussi bien une étude rachidienne statique mais également diagnostique.


      Chez l’adulte, comme l’enfant, cette technique  EOS démontre l’intérêt d’avoir une vue d’ensemble du rachis et non pas des vues parcellaires comme trop souvent demandées. Cette approche "fragmentée" du rachis ne permet pas de conclure quant à l’étiologie exacte des gênes douloureuses, souvent plus mécaniques que inflammatoires,  car elle ne tient guère compte des éventuels déséquilibres frontaux, sagittaux ou rotatoires, éléments capitaux à intégrer dans toute analyse globale du rachis.

      Jusqu'ici, les clichés full spine n'étaient que rarement demandés chez l'adulte, réservés au bilan des scoliose.  Le fait, de plus, qu'il faille faire un cliché de face, puis  un 2e cliché de profil, non simultanés comme avec l'EOS, ne permet pas de garantir un positionnement identique entre les 2 clichés.

      La notion de grand cliché est variable en fonction de l'âge:

      *chez l'enfant, l'adolescent, l'adulte jeune, le grand cliché EOS  est surtout une étude globale du rachis: il doit intégrer en haut la moitié inférieure du crâne (conduits auditifs) jusqu'à la jonction 1-3 moyen et supérieur du fémur. Si une inégalité de longueur des membres inférieurs a besoin d'être mesurée, on fera une acquisition complète
      rachis et membres inférieurs. 
      *chez l'adulte plus âgé, le grand cliché EOS est un un bilan corps entier, c'est à dire associant le rachis et la totalité des membres inférieurs sur la même acquisition car on de doit pas sous estimer les compensations fréquentes des anomalies statiques du rachis par des flessum de genou et ou de hanche.

      Rien n’empêche de compléter un bilan EOS par des clichés centrés sous scopie si nécessaire, ou par des clichés dynamiques, potentiellement réalisables également en EOS.

    • LA MODELISATION 3D

      LA MODELISATION 3D


      Chez l'enfant et l'adolescent pour la scoliose, chez le sujet âgé en cas de déséquilibre rachidien marqué,  la possibilité de modéliser en 3D le rachis entier permet un suivi des anomalies statiques, dans des conditions idéales. La reconstruction 3D EOS permet d'apprécier au mieux l'importance des déformations rotatoires des vertèbres, permet un suivi des mesures des courbures frontales et sagittales, fiable et reproductible, indépendant d'une éventuelle rotation du bassin.

    • SCOLIOSE DE L'ENFANT ET DE L'ADOLESCENT

      SCOLIOSE DE L'ENFANT ET DE L'ADOLESCENT


      Le bilan des scolioses et des déformations du rachis chez l'enfant et l’adolescent est une des meilleures indications de l'EOS, profitant de tous les avantages de cette technique:
      *qualité d’image,
      *modélisation 3D pour l'appréciation plus fiable des déformations rotatoires,
      *mesure et suivi dans le temps des courbures et surtout de la rotation axiale des corps vertébraux.

      Chez ces sujets jeunes, particulièrement sensibles au rayonnement, réduire la dose d'irradiation est capital.

      Imaginez l'importance de cette réduction de dose avec l'EOS, par rapport aux techniques classiques:
      une surveillance de scoliose pendant toute la croissance se fait habituellement au rythme d'un cliché annuel au minimum, selon l'importance et l'évolutivité de la scoliose. Ceci représente au minimum 10 à 12 clichés pendant l'adolescence, pour une déformation peu importante. Le nombre de clichés double voir triple dès que la scoliose est importante et évolutive.

      12 clichés en EOS, représente la même dose d'irradiation qu'un seul cliché selon la méthodologie ancienne des grandes plaques !!!

    • RACHIS DEGENERATIF DE L'ADULTE

      RACHIS DEGENERATIF DE L'ADULTE

      Cette vue d'ensemble du corps entier, rachis et membres inférieurs compris, permise par l'EOS, devient indispensable chez le sujet âgé pour ne pas sous estimer l'importance des troubles de la statique rachidienne, qu'ils soient primitifs ou secondaires.

      Le rachis dégénératif de l'adulte profite également de cette technique. Elle permet la réalisation de ces grands clichés du corps entier, indispensables pour repérer, quantifier et envisager de traiter les troubles de l'équilibre statiques du rachis survenant fréquemment lors du vieillissement. L’appréciation de la qualité de l’équilibre sagittal du rachis est devenu un élément diagnostique essentiel depuis les travaux de G.DUVAL-BEAUPERE.

      ces troubles de l'équilibre peuvent être consécutifs à d’anciennes scolioses qui se décompensent avec l’âge, ou à l’apparition  de scolioses « de novo », récentes.  Les causes médicales sont multiples également, telles les pathologies rhumatismales, inflammatoires  ou non (SPA, Paget..),  l'ostéoporose avec son risque de tassement unique ou multiples…. susceptibles de décompenser et déstabiliser le rachis.



  • EOS et les membres inféreurs

    • AUTRES APPORTS DE L'EOS

      AUTRES APPORTS DE L'EOS

      D’autres particularités  de mesure sont spécifiques à l’EOS,  particulièrement utiles en orthopédie lors des bilans préopératoire comme post opératoires.

      D’autres avantages sont spécifiques à l’EOS et particulièrement utiles en orthopédie, notamment lors du bilan préopératoire.
      *L’EOS permet de mesurer en 3D nombres de critères classiques en orthopédie tels les angles CC’D, l’offset fémoral avec la même précision facilement reproductible quelque soit le positionnement du patient.
      *L’EOS permet par ailleurs d’obtenir des mesures de longueurs des membres inférieurs en taille réelle.
      *Des "captures d'images" de segments tels le genou, la hanche… sont  reproduits en taille réelle dit échelle 1, c’est à dire strictement identique à la vraie taille de la structure anatomique,  à l'inverse des autres techniques radiologiques ayant toutes un facteur d’agrandissement variable selon la taille du patient, son épaisseur, la distance du tube à rayon X, tous éléments difficiles à quantifier avec précision, et là encore source possible d’erreurs de mesure dont les conséquences sont loin d'être négligeables chirurgicalement.
      L’EOS permet de mesurer en 3D nombres de critères classiques en orthopédie tels les angles CC’D, l’offset fémoral ..... avec précision et surtout reproductibilité quelque soit le positionnement du patient.

      L’EOS permet par ailleurs d’obtenir des mesures de longueurs des membres inférieurs en taille réelle.
      Des "captures d'images" de segments tels le genou, la hanche… sont  reproduits en taille réelle dit échelle 1, c’est à dire strictement identique à la vraie taille de la structure anatomique,  à l'inverse des autres techniques radiologiques ayant toutes un facteur d’agrandissement variable selon la taille du patient, son épaisseur, la distance du tube à rayon X, tous éléments difficiles à quantifier avec précision, et là encore source possible d’erreurs de mesure dont les conséquences sont loin d'être négligeables chirurgicalement.

    • RACHIS ET HANCHES

      RACHIS ET HANCHES

      D’autres avantages sont spécifiques à l’EOS et particulièrement utiles en orthopédie, notamment lors du bilan préopératoire.
      *L’EOS permet de mesurer en 3D nombres de critères classiques en orthopédie tels les angles CC’D, l’offset fémoral avec la même précision facilement reproductible quelque soit le positionnement du patient.
      *L’EOS permet par ailleurs d’obtenir des mesures de longueurs des membres inférieurs en taille réelle.
      *Des "captures d'images" de segments tels le genou, la hanche… sont  reproduits en taille réelle dit échelle 1, c’est à dire strictement identique à la vraie taille de la structure anatomique,  à l'inverse des autres techniques radiologiques ayant toutes un facteur d’agrandissement variable selon la taille du patient, son épaisseur, la distance du tube à rayon X, tous éléments difficiles à quantifier avec précision, et là encore source possible d’erreurs de mesure dont les conséquences sont loin d'être négligeables chirurgicalement.
      Enfin, il n’y pas de frontière entre le rachis et les membres inférieurs. De nombreux auteurs soulignent l’importance de l’inter- relation entre le rachis et le bloc pelvien, notamment les rapports entre la situation du rachis dans le plan sagittal et le positionnement des cotyles, et donc du fonctionnement des articulations coxo-fémorales ( ou hanche ). Cette inter-relation prend toute son importance dans le bilan pré opératoire des Prothèses Totales de Hanches ( PTH ), en cas de pathologie lombaires associées, dégénératives, ou d’antécédent d’arthrodèse lombo sacrée.

  • EXEMPLES D'IMAGES

    • SCOLIOSE DE L'ADOLESCENT

      SCOLIOSE DE L'ADOLESCENT



      L'EOS est la technique la plus performante pour suivre une scoliose chez l'enfant et l'adolescent.

      *l'irradiation est 10 fois moindre que sur les  grands clichés full spine avec  ancienne technique.
      *la qualité d'image est bien meilleure, plus homogène.
      *la reconstruction 3D devient indispensable, au moins pour le premier bilan et en cas d'aggravation de la scoliose.
      L'EOS est la technique la plus performante pour suivre une scoliose chez l'enfant et l'adolescent.
      *l'irradiation est 10 fois moindre que sur le système des grands clichés full spins selon les anciennes techniques.
      *la qualité d'image est bien meilleure, plus homogène.
      *la reconstruction 3D devient indispensable, au moins pour le premier bilan et en cas d'aggravatioL'EOS est la technique la plus performante pour suivre une scoliose chez l'enfant et l'adolescent.*l'irradiation est 10 fois moindre que sur le système des grands clichés full spins selon les anciennes techniques. *la qualité d'image est bien meilleure, plus homogène.*la reconstruction 3D devient indispensable, au moins pour le premier bilan et en cas d'aggravation.

    • RADIOGRAPHIES CENTREES: SUBSTITUTION?

      RADIOGRAPHIES CENTREES: SUBSTITUTION?

      L'importante diminution des doses d'irradiation
      amènent à réaliser avec l'EOS non seulement
      des grands clichés mais également des clichés centrés.
      Le cliché centré sur le bassin, zone sensible aux rayons,
      est une bonne indication chez certains patients.

      Comparaison entre clichés standards (ligne du haut ) et acquisition EOS (ligne du bas)

      L'importante diminution des doses d'irradiation amènent à réaliser avec l'EOS
      non seulement des grands clichés mais également des clichés centrés.
      Le cliché centré sur le bassin, zone sensible aux rayons, est une bonne indication chez certains patients.

    • BILAN 3D DES MEMBRES INFERIEURS

      BILAN 3D DES MEMBRES INFERIEURS

      Le bilan des membres inférieurs peut être réaliser en appui bipodal ou unipodal.
      Les déformations sont mesurées en 3D, donc indépendantes du positionnement du patient car référencées par rapport à un plan précis
      (bicondylien pour la torsion fémorale....). Le bilan torsionnel est directement mesuré par le logiciel
      3D Stéreos.
      L'EOS est la seule technique à mesurer, sur un

      Le bilan des membres inférieurs peut être réaliser en appui bipodal ou unipodal.
      Les déformations sont mesurées en 3D, donc indépendantes du positionnement du patient car référencées par rapport à un plan précis(bicondylien pour la torsion fémorale....).
      Le bilan torsionnel est directement mesuré par le logiciel3D Stéreos.

      L'EOS est la seule technique à mesurer, à partir d'un seul examen, les déformations dans les 3 plans de l'espace, en 3D.