IRM

IRM : 2 IRM à  la Clinique MAUSSINS-NOLLET
L’IRM est basée sur la réaction des protons de l’Hydrogène du corps humain lorsqu’il est soumis à un champ magnétique. L’IRM n’utilise donc aucune radiation ionisante  ce qui s’avère un progrès majeur dans le domaine de l’imagerie.

  • Prendre rendez-vous

    • Le lien ci-après vous permet d'accéder à notre module de prise de rendez-vous

  • Généralités sur l'examen

    • Fonctionnement IRM

      Fonctionnement IRM


      Le champ magnétique est émis par l’anneau au centre duquel sera positionné le corps ou la zone explorée. Les ondes électromagnétiques sont reçues et lues par des récepteurs appelés antennes.
      Il se développe  de plus en plus des études de corps entier grâce à des antennes juxtaposées, indispensables notamment pour les explorations neurologiques et de la colonne vertébrale. Au niveau du bassin, on visualisera les 2 hanches.  On lui opposera des études plus segmentaires réalisées avec des antennes spécifiques notamment en ostéo articulaire, adaptées à l'anatomie des structures principales ( antennes genou, cheville, épaule, main.....) Ces études segmentaires, par contre, sont unilatérales et ne peuvent être comparatives. Plus l'antenne est dédiée à un type d'exploration, plus l'image est fine, avec meilleure résolution. L'exemple type est la différence entre la qualité de l'image obtenue sur une hanche entre une IRM du bassin permettant une étude bilatérale des 2 hanches et une approche diagnostique souvent suffisante, sauf si on veut une analyse plus fine du cartilage, du labrum, des tendons péri articulaires, nécessitant l'utilisation d'une antenne dédiée hanche, centrée sur la hanche pathologie à explorer, permettant d'améliorer définition, résolution et un agrandissement de l'image grâce à un champ d'exploration (FOV) plus adapté.  

      L'IRM est un examen relativement long. A l’inverse du scanner qui acquiert un volume en quelques  secondes à minutes, l' IRM, nécessite une suite de  différentes séquences d'acquisition d'images, de durée variable allant de 2 à plus de 5mn, se succédant et s’ajoutant les unes aux autres. La durée de l’examen dépend du nombre de séquences utilisées. Il s’étale entre 10 à 20 minutes, voir plus. L’immobilisation stricte s’impose lors de l’examen.

      RECOMMANDATION IRM AVANT EXAMEN

    • Contre indications

      Contre indications

      Des contre-indications formelles existent à la pratique d'un examen IRM: elles doivent être impérativement respectées et sont liées à l’existence de ce champ magnétique.
      Le champ magnétique perturbe dans sa zone de propagation tous les réglages mécaniques ou électromagnétiques de n’importe quel appareil (montre, mais également tout appareil électromagnétique tel les cartes à puce, téléphone portable…. ) qui doivent rester impérativement hors du champ d’irradiation.
      Plus important est le dysfonctionnement qu’il entraine sur des appareils tels les Pace Maker:

      Le port d'un pace maker est une des rares contre indications formelles à l’examen IRM.

      D'autres types d'appareils electroniques tels  les appareils auditifs, injecteur automatisé…doivent être impérativement enlevés avant de rentrer dans la machine. Il est donc capital de signaler le port d’appareil non directement visibles, ainsi que de laisser ses affaires personnelles dans la cabine de déshabillage (sac à main, montre, télèphone…)

      A la différence du scanner qui est un anneau entourant le patient, l’IRM, est un « tube » dans le quel le sujet s’allonge. Même si ce dernier s’élargit sur les machines plus récentes, une sensation d’oppression peut exister rendant difficile l’examen en cas de claustrophobie avérée. Elle est réduite sur notre nouvelle machine du fait de l'élargissement du "tunnel" par rapport aux machines précédentes.

      RECOMMANDATION IRM AVANT EXAMEN

  • Techniques d'IRM

    • IRM OSTEO ARTICULAIRE

      IRM OSTEO ARTICULAIRE

      Si certaines étude peuvent être globales, telle l’exploration d’un bassin avec les deux hanches, du rachis en entier, la qualité diagnostique seront moins bonne en antenne « corps » qu’avec une antenne spécifique. Chaque articulation, chaque région peut être explorée grâce à des antennes spécifiques permettent des coupes plus fines, une meilleure résolution, indispensable dés qu’on veut analyser  des structures fines, peu épaisses, tel le cartilage ou certaines structures capsulo ligamentaires.


      On utilise des antennes dédiés à chaque articulation
      , telles les antennes genou, épaule, poignet, cheville, pied…). Ceci  explique notamment qu’on ne puisse pas faire, dans ce contexte, d’études bilatérales et/ou comparatives car elle nécessite alors 2 installations complètes et le doublement du temps d’examen.

      À l'inverse, il est possible actuellement d'obtenir des images du corps entier notamment du rachis entier grâce à l'utilisation d'antennes couplées et d'un logiciel spécifique de reconstruction des images.

      La majorité des examens se réalise sans préparation. Dans certains cas, l’examen pourra être complété par une injection d’un produit de contraste intra veineux. Il s’agit d’un produit sans iode, donc sans les inconvénients allergiques connus de l’iode. C’est un produit spécifique qu’on appelle classiquement le Gadolinium. Ce produit permet de mieux visualiser les zones inflammatoires et d’étudier la vascularisation de zones pathologiques. Certaines précautions restent indispensables.

      L’autre méthode est l’injection intra articulaire avec le même produit, permettant ainsi de  réaliser un arthro-IRM. Quelques gouttes de Gadolinium sont associé soit à un produit de contraste iodé comme pour une arthrographie, ou à du sérum physiologique en cas d’allergie connue à l’iode. Il s’agit du même principe que celui utilisé pour l’arthroscanner.

      L'angio IRM peut être utilisé lors d'examen nécessitant une exploration des axes vasculaires ( séquelles traumatique, conflit, artère piégée.... ) ou le bilan de vascularisation et des rapports vasculaires d'une tumeur osseuse, d'une masse patholoqique dans les parties molles…

      D’autres techniques apparaissent et deviennent de plus en plus utilisées y compris en ostéo articulaire telle la diffusion, les tenseurs de diffusion, l’analyse spectographique...., techniques qui permettent à l’IRM d’être non seulement anatomique mais d’espérer une analyse fonctionnelle de la structure même des tissus.

    • ARTHRO IRM

      ARTHRO IRM


      L'arthro IRM, comme l'arthro scanner est le couplage d'une arthrographie et d'une IRM.
      L'injection de produit de contraste voir de simple sérum physiologique est complété par quelques gouttes de Gadolinium permettant l'obtention d'une cavité articulaire analysable non seulement en T2 mais également en T1 Fat Sat, séquence la plus classique, ou sur les séquences 3D.


      L'Arthro IRM est un examen plus complexe, nettement plus long que l'Arthro Scanner.


      Son utilisation en France reste encore limitée, alors qu'elle semble plus fréquemment utilisée dans les pays anglo saxons.
      Si on dispose d'une précédente IRM, l'examen reste centré sur les séquences T1 Fat Sat, et les résultats sont quasi superposables à ceux de l'arthro-scanner. Cependant l'épaisseur de la coupe de base en IRM est de  2,5 à 3mm d'épaisseur. Elle peut descendre aux environ d'un mm sur les séquences spécifiques 3D, alors que les coupes arthroscanner sont millimétrique voir infra millimétriques, de 0,5 voir 0,3mm.

      En l'absence, d'examen initial, on est amené à multiplier les séquences réalisant un mix entre séquences classiques et les séquences T1 Fat Sat, rallongeant sensiblement le temps d'examen.

      L'énorme avantage de l'Arthro IRM est de pouvoir analyser non seulement la cavité articulaire, mais également toutes les structures péri articulaires, les parties molles, les tendons, les ligaments, bourses péri articulaires.... Elle repérera d'éventuelles collections ou réactions inflammatoires sans qu'il y ait pour autant une communication anormale entre ces structures.
      L'Arthro IRM  garde également  cette facilité à mettre en évidence la moindre anomalie de signal juxta cortical et sous cortical: l'hypersignal du spongieux est comme en IRM une aide diagnostique précieuse, à condition d'inclure dans ce type d'exploration des séquences T2 Fat Sat, STIR, voir DESS, sinon on risque de retomber dans les mêmes inconvénients que l'arthroscanner qui est de méconnaitre des anomalies intratendineuses, des plans de glissement, voir de la structure osseuse même.... 

      L'épaule, la cheville, la hanche... sont les meilleures indications d'Arthro IRM.

      La limite  de l'Arthro IRM reste l'analyse du cartilage. Les lésions cartilagineuses, sur des moyennes et petites articulations ne sont pas mieux,voir sont moins bien visibles qu'avec une arthro scanner, ne serait ce que du fait que l'épaisseur de coupes est plus importante en IRM classique, que le contraste entre produit de contraste et le cartilage est souvent moins bon. Seule une technique rigoureuse, le choix de séquences 3D, une traction peut améliorer le diagnostic des lésions chondrales.

      ARTHRO IRM

  • le cout

    • LE COUT DE L'IRM

      LE COUT DE L'IRM

      Le prix d'un examen IRM est scindé en:

      - Un forfait technique: à PARIS, il est de 230,20 euros à taux plein, 80,61 puis 67,18 et 41,99 à taux réduit, pris en charge directement à la condition formelle de fournir  une attestation  papier en cours de validité de la carte vitale.

      - Des honoraires médicaux: la cotation  actuelle est de 3CS soit un tarif de 69 euros 

      Les médecins du RIM MAUSSINS-NOLLET, pour certains, exercent en secteur 1 (tarif conventionné), la majorité en secteur 2 (tarif avec dépassement d'honoraires ).
      Le secrétariat médical fournira tous renseignements utiles.

  • EXEMPLES D'IMAGES

    • RACHIS EN ENTIER

      RACHIS EN ENTIER


      L'IRM permet, notamment sur notre machine, de faire des images du corps entier, ou d'une partie comme ici, sur le rachis en entier.
      Cette possibilité est utilisée en vasculaire, en digestif, comme en ostéo articulaire dans le cadre de bilan de lésions multiples.

    • EPAULE: bilan de la coiffe

      EPAULE: bilan de la coiffe


      L'IRM  simple de l'épaule est le plus souvent suffisante pour le bilan des lésions de la coiffe des rotateurs. 
Le diagnostic de rupture franche du tendon supra épineux est d'autant plus aisé, comme en échographie, lorsqu'il existe un épanchement intra articulaire, jouant le rôle de produit de contraste spontané, naturel (images du haut)
      La qualité de l'imagerie permet de déceler les clivages longitudinaux, les ruptures partielles de la face profonde de ce même tendon, sans lésion perforative vraie (images du bas), et ne pas sous estimer le retentissement sur les plans de glissement extra articulaires.

      L'IRM  simple de l'épaule est le plus souvent suffisante pour le bilan des lésions de la coiffe des rotateurs.
      Le diagnostic de rupture franche du tendon supra épineux est d'autant plus aisé en cas d'épanchement ( images du haut )
La qualité de l'imagerie permet de déceler les clivages longitudinaux, les ruptures partielles de la face profonde de ce même tendon, sans lésion perforative vraie.L'IRM  simple de l'épaule est le plus souvent suffisante pour le bilan des lésions de la coiffe des rotateurs.
      Le diagnostic de rupture franche du tendon supra épineux est d'autant plus aisé en cas d'épanchement ( images du haut )
La qualité de l'imagerie permet de déceler les clivages longitudinaux, les ruptures partielles de la face profonde de ce même tendon, sans lésion perforative vraie.L'IRM  simple de l'épaule est le plus souvent suffisante pour le bilan des lésions de la coiffe des rotateurs.
Le diagnostic de rupture franche du tendon supra épineux est d'autant plus aisé en cas d'épanchement ( images du haut )
La qualité de l'imagerie permet de déceler les clivages longitudinaux, les ruptures partielles de la face profonde de ce même tendon, sans lésion perforative vraie.

    • GENOU TRAUMATIQUE

      GENOU TRAUMATIQUE

      L'IRM est l'examen roi du bilan post traumatique d'un genou:
      il visualise:
      les anomalies osseuses (contusion, impaction, fracture..)
      les lésions ligamentaires intra articulaires: croisés…
      les lésions ligamentaires extra articulaires: plan interne comme latéral, point d'angles….
      les lésions méniscales...

      L'IRM est l'examen roi du bilan post traumatique d'un genou.

      Il visualise:
      les anomalies osseuses (contusion, impaction, fracture..)
      les lésions ligamentaires intra articulaires: croisés…
      les lésions ligamentaires extra articulaires: plan médial comme latéral, points d'angle….
      les lésions méniscales
      les lésions cartilagineuses post traumatiques...

    • GENOU DEGENERATIF

      GENOU DEGENERATIF

      L'IRM permet un diagnostic précis  voir un pronostic lésionnel sur ce compartiment fémoro tibial médial:
      On met bien en évidence la lésion cartilagineuse grade 3, l'impaction de la
      corticale plus témoin de lésion de contrainte que de vraie nécrose, l'oédème voir des micro géodes juxta cortical, et enfin la lésion méniscale fissuraire, oblique, dégénérative, sans languette mobile franche.

      L'IRM permet un diagnostic précis, voir un pronostic lésionnel sur ce compartiment fémoro tibial médial.

      On met bien en évidence sur ces différentes vues:

      * la lésion cartilagineuse grade 3,
      * l'impaction de la corticale, témoin de lésion de contrainte mécaniques et non de vraie nécrose,
      * l'oédème voir des micro géodes juxta corticales,
      et enfin la lésion méniscale fissuraire, oblique, dégénérative, sans languette mobile franche cependant.

    • LESION CARTILAGINEUSE DE ROTULE

      LESION CARTILAGINEUSE DE ROTULE


      Le cartilage du genou est le plus épais de l'organisme.
      La qualité des antennes et des machine IRM permettent actuellement, sur
      cette articulation, une  bonne exploration et analyse du cartilage même avec des coupes relativement épaisses, classiquement de 3mm.
      Ces images montrent une zone de décollement du cartilage à sa face profonde, sans pour autant, entrainer une lésion fissuraire
      en surface. On retient le bombement marqué  de la surface cartilagineuse, convexe.
      Le cartilage du genou est le plus épais de l'organisme.
      La qualité des antennes et des machine IRM permettent actuellement, une  bonne analyse et exploration du cartilage, même avec des coupes relativement épaisses, classiquement de 3mm.  

      Ces images montrent une zone de décollement du cartilage à sa face profonde, sans pour autant, entrainer une lésion fissuraire en surface. On retient le bombement marqué  de la surface cartilagineuse, convexe.

    • CARTILAGE: COUPES FINES

      CARTILAGE: COUPES FINES


      L'IRM permet de faire des coupes fines grâce à des techniques particulière.
      L'épaisseur de la coupe peut descendre à 1mm, permettant de mieux visualiser certaines lésions. La mise en évidence d'anomalie de signal de l'os adjacent signe des lésions profondes.
      L'IRM permet de faire des coupes fines grâce à des techniques particulière (DESS sur cette image).
      L'épaisseur de la coupe peut descendre à 1mm, permettant de mieux visualiser certaines lésions. La mise en évidence d'anomalie de signal de l'os adjacent signe des lésions cartilagineuses profondes. L' oédème osseux un signe à rechercher systématiquement, considéré comme un signe de gravité.

    • L'ARHRO IRM: les plus

      L'ARHRO IRM: les plus


      L'ARTHRO IRM permet une meilleure analyse des structures capsulo ligamentaires, tendineuses
      voir intra articulaires que l'ARTHRO SCANNER. 
      Elle conserve les avantage de l'IRM classique, permettant de mettre en évidence des anomalies du signal osseux comme dans les parties molles, aides précieuses au diagnostic, à condition de réaliser un mix entre séquences classiques et spécifiques.

    • L'ARHRO IRM: les moins

      L'ARHRO IRM: les moins

      L'ARTHRO IRM reste inférieur à l'ARTHROSCANNER
      pour l'étude du cartilage: coupes plus épaisses
      (mini 1mm), moins bon contraste entre le cartilage
      et le liquide intra articulaire opacifié.

      L'ARTHRO IRM reste inférieur à l'ARTHROSCANNER pour l'étude fine du cartilage, notamment sur certaines articulations où le cartilage est peu épais (hanche, cheville....):
      *les coupes plus sont plus épaisses (mini 1mm),
      *il existe un moins bon contraste entre le cartilage et le liquide intra articulaire opacifié.

    • L'AVENIR

      L'AVENIR


      De nouveaux types de séquences permettent une approche différente de certaines pathologies,  et une imagerie plus fonctionnelle:
      (de gauche à droite ):

      Tractographie
      Tenseur de diffusion ....